LOADING

Type to search

Dirigeants, sachez miser sur les autres – Les Echos – Chronique de Paule Boffa-Comby – 26/08/19

– Chronique de Paule Boffa-Comby – Les Echos Executives – 26/08/2019-

Un bon leader n’a pas peur d’être doublé ou dépassé, il s’entoure des meilleurs et s’appuie largement sur eux. Conscient de sa valeur ajoutée, il sait que l’on est largement ‘plus intelligents et puissants ensemble’, et pose les conditions d’une collaboration fructueuse dès les premières minutes d’une relation.

Dans un monde hyper compétitif, chacun a tendance à se méfier de l’autre et de ce qu’il pourra bien faire pour se faire remarquer le premier. Un (bon) leader ne raisonne pas ainsi.  Il n’a pas peur d’être doublé ou dépassé, il s’entoure des meilleurs et s’appuie au contraire largement sur eux . Conscient de sa valeur ajoutée, il sait que l’on est largement ‘plus intelligents et puissants ensemble’, et pose les conditions d’une collaboration fructueuse dès les premières minutes d’une relation. Quand les coups durs arrivent, inévitablement, il peut ainsi compter sur sa garde rapprochée – et sur toute l’entreprise – pour poser avec lui un diagnostic partagé et sans concession, proposer et mettre en place des actions correctives, prendre des initiatives, et rebondir sans attendre.

Puisez des ressources en vous et autour de vous

Dès lors que la confiance est là, « Sky is the limit ». Pourquoi se limiter quand on est prêt à voir chaque contrainte comme une opportunité, chaque différence de point de vue comme une information, chaque obstacle comme une invitation à prendre un autre chemin, à renforcer son argumentaire, à trouver une autre solution… ? Puisqu’il sait miser sur les autres,  le « leader collectif » est conscient qu’il a toutes les ressources en lui et autour de lui pour qu’il n’y ait plus aucune « occasion manquée » et seulement des pas et des essais qui le rapprochent chaque minute de son objectif.

Il n’empêche. Le mythe du leader omnipotent a la dent dure. Comme s’il fallait être seul, loin devant, presque inaccessible, pour être reconnu et suivi… Or les conséquences d’une telle posture peuvent être lourdes :  surcharge de travail régulière, manque de sommeil, équilibre personnel qui vascille, charge mentale conséquente face à une complexité croissante à gérer, lourdes responsabilités, nouvelles solutions sans cesse à trouver et sentiment d’extrême solitude.  Autant d’éléments qui peuvent fragiliser même le plus (apparemment) solide et reconnu des leaders.  Souvenez-vous de l’interview qu’Elon Musk a accordée au le New York Times. ..

Et prenez régulièrement des temps d’arrêt

N’attendez donc pas les alertes. Adoptez, dès aujourd’hui, de (nouveaux) bons réflexes. Seul ou en équipe, accordez-vous des temps qualitatifs pendant lesquels vous… lire la suite de cet article sur : https://business.lesechos.fr/directions-generales/strategie/transformation/0601449589603-savoir-investir-du-temps-pour-ensuite-en-gagner-330577.php

Retrouver également cet article en podcast vidéo

Tags::